L’Old Cataract, un palace sur le Nil

Contemporain du Ritz parisien, l’Old Cataract d’Assouan a été fondé en 1899 par le visionnaire Thomas Cook, qui inventa le tourisme pour l’aristocratie aventureuse. D’abord pensé pour les familles de soldats occupés à se battre sur le front d’Alamein, l’hôtel Old Cataract naît dans une Egypte alors britannique, et deviendra au cours du siècle un hôtel de légende, fréquenté par des intellectuels, des hommes politiques et des stars du monde entier.

Une adresse stylée

Son architecture mélange avec talent les standards de l’époque victorienne et les volutes sensées ravir le cœur du public orientaliste. Le marbre et les boiseries côtoient les pilastres et les pierres de couleur de la façade, qui donnent à l’hôtel son charme particulier, reconnaissable de loin. Tout, dans cet hôtel, donne l’impression de passer incessamment d’un monde à l’autre. Il suffit par exemple de prendre l’ascenseur d’époque pour rallier le 1902, le restaurant à la carte française, où l’on peut dîner sous un dôme de 27 mètres d’une salade au homard ou d’un burger au foie gras, et, dans le même élan, de descendre quelques marches pour sauter dans une felouque direction l’île Eléphantine, juste en face.

Un piano centenaire au centre du restaurant 1902
Un piano centenaire au centre du restaurant 1902

Depuis les fauteuils profonds du bar, qui rappellent l’ambiance des clubs anglais, on peut siroter l’apéritif comme à la maison, mais depuis la terrasse, c’est la vue sur les îles d’Assouan, le désert nubien et les eaux assagies du Nil depuis la construction du barrage, qui transporte le visiteur, diffusant toute la magie de ce lieu unique. Les suites les plus célèbres sont celles de l’écrivain Agatha Christie et de l’homme politique Winston Churchill. Les plus inaccessibles aussi, puisqu’il faut tout de même un budget de 10.000$ la nuit pour profiter de ces appartements de luxe de plusieurs centaines de mètres carrés chacun. Mais pour les touristes fans, ne disposant pas de ce genre de fastueux budget, il est possible de  demander à visiter les suites pour s’y faire prendre en photo et même, pour y verser une petite larme, comme cela a été rapportée par le personnel de l’hôtel.

Poussez la porte pour découvrir un luxe hors du temps
Poussez la porte pour découvrir un luxe hors du temps

Des d’hôtes prestigieux

Dans les pas de Churchill, nombreux sont les hommes politiques à être venus s’inspirer de l’air des pharaons pour leurs futures manœuvres politiciennes : Margaret Thatcher, Jimmy Carter ou encore François Mitterrand, qui y a fait de nombreux séjours avec sa fille Mazarine, jusqu’à son dernier hiver. Agatha Christie, quant à elle, aurait été inspirée par son séjour à l’Old Cataract pour écrire ce qui est devenu l’une des plus célèbres enquêtes d’Hercule Poirot, son enquêteur belge moustachu, amateur de chocolat chaud : Mort sur le Nil. L’auteure a vécu plusieurs années dans la région aux côtés de son second mari, l’archéologue Max Mallowan, notamment en Irak et en Syrie, où elle a écrit une partie du Crime de l’Orient Express à l’Hôtel Baron d’Alep.

Le lobby orientaliste résonne encore des conversations de ses hôtes illustres
Le lobby orientaliste résonne encore des conversations de ses hôtes illustres

Malgré une réputation inégalée dans le pays, la réouverture de l’hôtel Old Cataract en janvier 2011, après deux ans de fermeture pour travaux, n’aurait pas pu plus mal tomber. Avec l’instabilité politique qui a suivi la révolution de 2011, puis le changement de régime, l’hôtel a vu s’envoler ses clients, au même titre que l’ensemble du secteur touristique égyptien. Fin 2013, l’Old Cataract atteignait son record : seulement 25% d’occupation. Depuis, l’institution a retrouvé un peu de vent dans ses voiles, et l’hôtel affiche à nouveau complet pour les fêtes de fin d’année, pendant lesquelles le climat d’Assouan est particulièrement clément. Pour fin décembre, et le mois de janvier, il vaut donc mieux réserver à l’avance, les fêtes s’étirant jusqu’à la mi-janvier en Egypte, date du Noël copte.

blog-egypte-assouan-old-cataract
blog-egypte-assouan-old-cataract
Séjournez dans cette adresse mythique le temps d'un séjour à Assouan, en amont ou en aval du croisière sur le Nil.
© Photos de l'article : Nicolas Anglade

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *